vendredi 24 avril 2009

[IMAGO MUNDI] - ROSSBACH Jean-Sébastien, Kabuki, la poupée cassée

[IMAGO MUNDI] - ROSSBACH Jean-Sébastien, Kabuki, la poupée cassée

Jean-Sébastien ROSSBACH, en parfait autodidacte, éprouve encore une fois les frontières entre photographie et illustration avec KABUKI, un photo-montage s'encrant dans un monde décadent. Créature difforme, Kabuki, cette étrange poupée, est à l'origine Rachelle, le modèle du photographe. A partir d'une simple photo accentuant l'arrondi des formes grâce à un objectif 28mm, le photographe parvient à réaliser une illustration dérangeante par l'entremise de l'outil numérique.

Tous les secrets de sa création sont détaillés par ROSSBACH lui-même sur le site Lueurs captives.

Kabuki, la broken doll

"Souvent j'aime laisser entrevoir dans mes images qu'elles sont à double tranchant, qu'elles recellent un message caché. Kabuki ne déroge pas à cette règle. J'ai placé sur le torse de ma poupée une marque rouge, sorte de pictogramme vaguement japanisant. La position de ses mains laisse à penser que quelque chose d'assourdissant la gêne, d'ailleurs des lettres sortent de son oreille signifiant évidemment le langage de façon symbolique. Ces lettres plus le pictogramme réunis forment le mot Kabuki. Quelle signification apporter à tout cela ? J'ai la mienne, à vous de trouver la votre."
Jean-Sébastien ROSSBACH expliquant la genèse de Kabuki

A VOIR
Living Rope, blog de Jean-Sébastien ROSSBACH
Kabuki, par Jean-Sébastien ROSSBACH, sur Lueurs captives - Secrets de photographes


A PARTAGER
Bookmark and Share

0 commentaires: