vendredi 3 avril 2009

[ARS MAGNA] - TURNER Michael & JOHNS Geoff, Ekos, Aspen Comics

[ARS MAGNA] - TURNER Michael & JOHNS Geoff, Ekos, Aspen Comics

« Ekos. Depuis sa création, rien n’a changé. Personne ici n’y tient. »

EKOS est un comic-book américain né de l’imagination de l'artiste Michael TURNER. Pour l'occasion, il s’est adjoint les services de Geoff JOHNS (JSA, Avengers) afin de travailler sur le scénario, lui-même se contentant de la partie illustration et des grandes idées. Ekos est alors un titre important pour l'auteur: en effet, à l’origine, Michael TURNER avait annoncé en février 2003 qu’il quittait Top Cow Productions afin de créer Aspen Entertainment, un nouveau studio au sein duquel il comptait développer son oeuvre phare, FATHOM, ainsi que deux nouveaux projets : DRAGONFLY : SOULFIRE et EKOS.

Couverture exclusive pour Piitsburgh, par Michael TURNER

Cependant, indécis quant au comic-book qu’il publierait en premier, Michael TURNER a décidé de faire voter les fans sur le site www.wizarduniverse.com afin de choisir lequel des deux titres sortirait le premier dans les bacs.

« J’aime tellement le concept de ces deux séries que je ne me voyais pas annuler l’un d’entre eux. Le moyen le plus simple de prendre une décision était alors de demander l’avis des fans. En d’autres termes, je laisse mon destin entre leurs mains. »
Michael TURNER

C’est ainsi qu’après avoir lu la preview des deux séries, les lecteurs américains ont fait leur choix et privilégié Dragonfly : Soulfire, dont la publication débuta alors en 2004, Jeph LOEB (Batman, Wolverine, Ultimatum) s’occupant du scénario, et Michael TURNER, du dessin.

La couverture de la preview d'Ekos par Michael TURNER

D’Ekos, il restait qu'une preview de six pages. De fait, le décès malencontreux de Michael TURNER en juin 2008 a probablement condamné la série, mais les éléments révélés jusque-là permettent néanmoins de revenir sur ce projet ambitieux.

La planète Ekos, dévoilée dès la première page de preview, par Michael TURNER

« Ekos se déroule dans un monde où la ségrégation est devenue un mode de vie. Tous les habitants vivent indépendamment les uns des autres, mais ils décident soudainement d’unir leurs forces en prévision d’une invasion extraterrestre. »
Geoff JOHNS à propos de l'univers d'Ekos

Ekos. Une planète paisible, dont les autochtones vivent en harmonie avec la nature. Chacune des races qui s’y est développée vit en autarcie, lassée des conflits ancestraux. Elles restent isolées. Certaines vivent recluses dans les déserts. D’autres sur les falaises, au contact de l’eau…C’est à ce dernier peuple qu’appartient le jeune GRELL, un humanoïde un peu naïf, qui voit sa paix troublée le jour où il rend visite à son vieil ami Zenn…

Deuxième page de la preview d'Ekos par Michael TURNER: on y découvre Grell, insouciant

Au contact d’une Fleur de Boko, qui ne fleurit que quand le soleil est au plus haut, il reçoit une vision. Chaque jour, il vient à la rencontre du vieillard pour cette prédiction. Chaque jour, la vision est la même. Mais cette fois, Zenn perçoit une différence: les étoiles, qu'il oberserve en permanence, ont annoncé du changement. Et ce présentiment se concrétise quand Grell est frappé par une vision d’apocalypse. Il assiste ainsi impuissant à la mort de tous les peuples, d'Ekos, massacrés par le feu destructeur d’étranges vaisseaux venus de l’espace. Et c’est à ce moment qu’il découvre le visage de l’envahisseur : celui d’un homme... celui d'un humain.

L'homme, responsable de l'apocalypse sur Ekos

« Le héros de la série est Grell, un être considéré par ses pairs comme un devin pour la simple et bonne raison qu’il a eu une vision de cette invasion. »
Geoff JOHNS à propos d’Ekos

Grell prend conscience qu’il doit prévenir tous les peuples d’Ekos de l’invasion extraterrestre. Il sait qu’il doit partir, et dire que le monde va changer.

Ce qui frappe, dans ces six pages, c'est surtout la révélation de l'identité de l'envahisseur: un homme humain. TURNER a fait le pari de faire des hommes les ennemis venant ravager Ekos et détruire la tranquilité de ce monde. Les hommes, arrogants, intouchables, se servent de leur technologie de pointe pour venir sur ce monde où les peuples respectent la nature et se respectent entre eux. Le reste est très commun, mais cet élément presque transgressif laisse penser que l'auteur avait une idée précise concernant le déroulement de son histoire.

Grell rend visite à Zenn pour recevoir sa vision

Grell reprend les poncifs de ce genre de récits: jeune, insouciant, il profite de la vie mais semble désappointé par la charge imposée par Zenn, comme le montre sa remarque quand il arrive en retard. Il reçoit ses visions et le vit comme un fardeau, tout comme son père avant lui. Mais Zenn est persuadé de l'utilité de cette mission: il observe sans relâche les astres qui préfigurent un changement, et le changement se produit. A partir de cet instant, Grell devient un prophète, et se doit de prévenir les races d'Ekos, et de les unir autour de lui, afin d'éviter la fin de leur monde. Son problème, c'est que les peuples de son monde vivent dans l'isolement le plus total, et refuseront sans doute de le suivre.

La suite de l'histoire était donc propice au développement du caractère de Grell, contraint malgré lui d'arpenter Ekos et de convaincre les autres de l'imminence du danger. Cette quête initiatique ne verra probablement pas le jour, mais le potentiel d'EKOS est clairement annoncé par la preview qu'a laissé Michael TURNER.

Sketch représentant Grell, par Michael TURNER
A VOIR
Le Site officiel d'Aspen MLT
Le Site officiel de Wizard
Wizard # 13, Panini Comics, 2003

Coming soon ? Probablement pas. RIP Michael.

A PARTAGER
Bookmark and Share

0 commentaires: