vendredi 16 janvier 2009

[DELIRIUM] - Dernière histoire de l’étoile Soleil


[DELIRIUM] - Dernière histoire de l’étoile Soleil

J’ignore encore ce qui m’arrive… Le mal m’envahit, et mon apparence change… Serait-ce cela, grandir, devenir adulte ? Pourtant je suis encore jeune… Une petite étoile de douze milliards d’années. Autant dire rien, si l’on me compare à mes cousines Proxima Centauri ou Alpha « Antarès » Scorpii…

Les vertiges m’assaillent sans cesse, et j’ai chaud, de plus en plus chaud. Je crois que mon équilibre hydrostatique a été rompu, et je sens mon cœur de serrer de plus en plus fort. Je ne comprends pas pourquoi, mais mon corps se dilate… Je ne me reconnais plus. Est-ce vraiment cela devenir adulte ? J’ignorais que ça faisait si mal. Je suis en train de grandir… Je deviens plus grand… Dix fois, Vingt fois, Cent fois plus grand… Je ne sais pas quand ça s’arrêtera, mais je me sens mal, très mal. Et les planètes, celles qui étaient jadis mes amies, me craignent aujourd’hui… surtout la Terre et ses parasites. Ces-derniers ont encore l’espoir que je vais les sauver… Peut-être pensent-ils que je suis devenu un super-héros quand ils m’ont rebaptisé SUPERGEANTE ROUGE… Peut-être… Mais ces pouvoirs acquis durant ma croissance ne font que me ronger de l’intérieur. Je ne serais jamais le héros que je voulais devenir… Je ne serais jamais un membre des mythiques SUPERNOVAE, car je n’en ai pas la force. Je ne suis qu’une misérable étoile…

HeII 304 A EIT/SOHO, une éruption solaire, sur Le Service d'Observation du Soleil

Gangrénée par une force que je ne comprends pas, je me suis mise à manger de plus en plus en espérant oublier ces soucis. Je me suis mise à avaler à avaler la matière sans faim, et à grossir, grossir, et encore grossir…

Je n’en avais pas envie, car sa surface me répugnait, mais Mercure connut un sort bien peu enviable et disparut à jamais dans mon estomac enflammé… Suivit Venus, à l’heure où ces créatures qu’on appelle Terriens comprenaient que LA FIN DU MONDE était proche. Malgré moi, je suis devenu LE DEVOREUR DE MONDES. Et j’ai mangé la Terre et ses parasites malgré moi.

0 commentaires: