lundi 19 janvier 2009

[ARS MAGNA] - Star Wars : The Clone Wars # 1: Ambush


[ARS MAGNA] - Star Wars : The Clone Wars # 1: Ambush

PRELUDE

Un groupe de soldats-clones assistent au retour du Laudable, le vaisseau du Général ARES NUNE, un Maître Jedi Phuii, quand ils apprennent du lieutenant THIRE qu'ils vont repartir. Pendant ce temps, à la station Skytop en orbite de Ruusan, le Comte DOOKU reçoit le sénateur aqualish PO NUDO qui évoque l'importance de TOYDORIA pour le Cartel des Hyper-communications dont il est responsable. Toydoria est aussi au centre des préoccupations du Chancelier Suprême PALPATINE qui s'entretient via hologramme avec le Roi KATUUNKO: celui-ci, à bord de son vaisseau, le Thief's Eye, avoue est prêt à négocier, mais refuse de s'allier à un camp ou un autre sous la pression. Il propose alors de recevoir une délégation de la République sur une planète neutre, qu'i choisit avec son cube du destin: RUGOSA...

AMBUSH
« Les grands leaders inspirent la grandeur aux autres. »

Une Galaxie divisée par la guerre! Des mondes paisibles doivent choisir leur camp ou bien subir l'invasion. Les armées séparatistes et républicaines s'affrontent pour obtenir l'alliance des planètes neutres. Espérant désespérément la construction d'une base de ravitaillement dans le système de TOYDORIA, le Maître Jedi YODA se rend à des négociations secrètes sur une lointaine lune...

Acte I

Sur Rugosa, une lune aride couverte de coraux, le roi toydarian Katuunko et sa suite attendent l'arrivée imminente de l'émissaire Jedi. Toutefois, en lieu et place de Yoda, ils voient arriver la mystérieuse ASAJJ VENTRESS, porteuse d’un message holographique du Comte DOOKU. Ce-dernier espère parvenir à prouver l’inefficacité de la République à protéger ce monde en démontrant la faiblesse des Jedi quand il s’agit de se protéger eux-mêmes.

Dans l’espace, la frégate transportant Maître Yoda à son rendez-vous est attaquée par un vaisseau séparatiste, ce qui contraint le Jedi et ses troupes de soldats-clones à trouver refuge à bord des capsules de sauvetage. Le vaisseau de la Confédération des Systèmes Indépendants prend alors ces dernières pour cibles, et seule celle de Yoda parvient à atteindre la planète grâce à un habile subterfuge.

La frégate républicaine quitte alors le système, ce qui légitime les propos d’Asajj Ventress quand elle veut montrer la faiblesse de la République. C’est alors qu’un appel de Yoda l’interrompt dans son éloge de la CSI. L’assassin de Dooku propose un marché : si Yoda parvient à échapper à ses soldats, Katuunko sera libre de rejoindre la République, une proposition que le roi n’apprécie pas mais que Yoda accepte malgré tout.

Acte II

Le Maître Jedi accompagné du lieutenant THIRE et de RYS et JEK, deux autres clones, tombent alors rapidement sur un bataillon complet de droïdes qui éprouvent bien du mal à évoluer dans ce paysage corallien. Seule l’infanterie réussit à se mouvoir sans difficultés, mais elle ne constitue aucune menace pour Yoda et les clones qui parviennent aisément à s’en défaire. C’est alors qu’un escadron de super-droïdes de combat arrive sur les lieux et contraint les clones à la retraite quand Thire est blessé. Yoda commence alors à méditer et utilise la Force pour retourner l’un des droïdes contre ses pairs. Une habile diversion qui permet aux clones de fuir juste avant l’arrivée des terribles droïdekas.

Retranchés dans une grotte, les clones font le point : ils ont peu de munitions, seulement deux grenades et une roquette, mais surtout, Thire est blessé. Autant dire qu’ils ont peu de chance contre un bataillon de droïdes. Mais il en faut davantage pour décourager Yoda qui demande à Rys de trouver l’inspiration en lui-même et en ses camarades plutôt que dans l’anéantissement de ses ennemis. Quant à Jek, il lui confie que la plus grande de ses forces ne repose pas en ses armes, mais bien en son esprit. Finalement, il affirme à Thire qu’il doit rester patient et ne pas foncer tête baissée dans la bataille…

Les droïdes arrivent alors pour les interrompre.

Acte III

Il est bien téméraire, le petit Maître Jedi, quand il part seul à la rencontre des troupes séparatistes et qu’il s’assoit sur le chemin des droïdes. Les créatures mécaniques ouvrent le feu, mais Yoda allume son sabrelaser et commence à se déchaîner, démembrant les droïdes à une vitesse folle, et parvenant à neutraliser leurs chars.

En direct, Katuunka assiste à la débâcle séparatiste, mais Asajj Ventress ordonne aux droïdekas de s’occuper de Yoda. Ce-dernier ne semble pas les sentir arriver, et ce sont les clones qui prennent l’initiative d’intervenir : ils se servent de la roquette qui leur reste pour détruire un pan de la falaise et ensevelir les machines dévastatrices.

Yoda est réellement fier de ses hommes qui ont su trouver en ses propos l’inspiration nécessaire, et tous les quatre partent alors pour le point de rendez-vous. Le monarque toydorian est véritablement impressionné par la performance du Jedi et il choisit naturellement de rejoindre la République… Mais Ventress n’est pas femme à se laisser abattre, et elle tente d’exécuter le souverain sur ordre de Dooku. Yoda parvient à bloquer son attaque, et l’assassin déclenche une explosion pour se créer une diversion et lui permettre de fuir…
NOTES
1. L’écran de ciblage de la frégate est basé sur un design corellien : il reprend en effet la même grille rouge et orange que l’on peut voir à bord du Millenium Falcon.
2. La créature perchée sur le doigt de Yoda est un bébé neebray.
3. Le texte en aurebesh qui apparaît sur les macro-binoculaires du lieutenant Thire signifie « Mode Infrarouge/Mode Normal ».
4. Le script de cet épisode précise que la phrase apparaissant au début de cet épisode est une devise Jedi qui est supposée attirer la bonne fortune. Ce genre de phrase apparaîtra au début de chacun des épisodes de la série.

5. Ambush n'était pas supposé être le premier épisode de la série. Aussi, quand le dessinateur Tom HODGES, responsable de la partie artistique des web-comics, apprit qu'il devait se concentrer sur cet épisode, il était en train de travailler sur l'épisode Shadedown. Particulièrement stressé, il parvint néanmoins à terminer les deux épisodes à temps pour leur diffusion.

AVIS

Tout comme le film The Clone Wars qui ouvre la série, ce premier épisode s’avère très prometteur. Le format 20 minutes semble particulièrement adapté à cette série, permettant de se concentrer sur l’action et d’éviter une narration décompressée comme on pouvait le sentir dans le film qui souffrait de sa durée. Les designs sont inspirés, et l’on s’habitue aussitôt à ce style inspiré par les Thunderbirds, même si certaines textures choquent dans un premier temps. A noter tout de même qu’Asajj Ventress est réellement splendide, bien que comme dans le film, ses tatouages faciaux sont différents de ceux qu’elle arbore dans les comic-books Republic et Obsession.

Toujours est-il que cet épisode offre son lot de scènes d’action, notamment un combat d’anthologie entre un Yoda déchaîné et le bataillon de droïdes. Le Maître Jedi tranche, saute, glisse, vole, et réussit à parvenir à bout de ses adversaires au terme d’une séquence magistrale.

Le web-comic, quant à lui, s'il reste somme toute anecdotique, permet de mettre en place l'intrigue, et dévoile ici les enjeux de l'allégeance de Toydoria pour chacun des camps, enjeux que l'épisode de la série n'évoque pas. Ce n'est que le premier de la série, mais il met déjà en place des éléments que l'on retrouvera plus tard, notamment la station Skytop. Voici donc un plus non-négligeable.

ARTWORKS
A VOIR
Le Site Officiel de Star Wars
BULLOCK Dave,
Star Wars : The Clone Wars # 1: Ambush, 2008
HIDALGO Pablo & Thomas Hodge,
Star Wars : The Clone Wars # 1: Prelude, sur Le Site Officiel de Star Wars, 2008

0 commentaires: