lundi 8 décembre 2008

[DEMIURGE] - ENDE Michael, ou L'Histoire sans Fin de Monsieur Fin

[DEMIURGE] - ENDE Michael, ou L’Histoire sans Fin de Monsieur Fin

« C’est pour l’enfant qui est en moi, et qui est en chacun de nous, que j’écris mes histoires. »
Citation extraite de l’article« Michael ENDE » paru dans SENICK Gerard J. (éd.), Children’s Literature Review # 14, Detroit, 1988

Ironie agréable pour l’auteur de L’Histoire sans Fin que de s’appeler ENDE… que de porter ce patronyme allemand qui se traduit justement par FIN. Ironie encore pour Monsieur FIN de consacrer sa vie à jouer sur l’imaginaire et à porter sur lui les frasques généreuses de la création artistique générant des histoires aussi magiques que surréalistes. Au cours de sa vie, Michael ENDE a pu montrer le plaisir qu’il a éprouvé à écrire des livres pour enfants, y distillant plusieurs degrés de lecture, et s’imposant comme le démiurge fantasque d’univers aussi fantastiques que fantastiquement envoûtants.

Né le 12 novembre 1929 à Garmisch-Partenkirchen en Bavière, Michael Andreas Helmut ENDE a grandit dans un environnement propice au développement de son imaginaire. Il a pu forger son côté artistique sous l’influence de son père, Edgar ENDE, peintre surréaliste, et sa réflexion sur la création avec sa mère, Luise Bartholomä ENDE, physiothérapeute. Il a aussi connu la censure et l’oppression, quand son père fut contraint de travailler en secret, alors que ses œuvres avaient été proscrites par le parti Nazi arrivé au pouvoir. En 1935, alors qu’il avait six ans, Michael ENDE déménagea même avec sa famille dans le quartier des artistes de Schwabig à Munich. Dans cette nouvelle ville, il fréquenta le Maximillians Gymnasium jusqu’à ce que les écoles munichoises soient fermées en raison du bombardement de 1943. Il intégra alors l’école Waldorf à Stuttgart, et c’est à cette époque qu’il commença à écrire ses propres histories. Il aspirait ainsi à devenir dramaturge, mais écrivait en majorité des nouvelles et des poèmes. En 1945, à l’âge de seize ans, il fut enrôlé dans l’armée allemande, déserta et rejoignit un groupe de résistants au régime nazi jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Une fois le conflit terminé, il décide alors de consacré sa vie à l’écriture. Toutefois, n’ayant pas les moyens de fréquenter l’université, il accepta d’étudier le théâtre à la Otto-Falkenberg-Schauspielschule de Munich. Finalement, Michael ENDE finit par devenir l’un des écrivains les plus populaires du XXe siècle, notamment grâce au succès de ses livres pour enfants. Il publie en 1960 Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotive, et lui donne une suite, Jim Bouton et les Terribles 13, en 1962. Mais ce fut véritablement en 1972, avec Momo que son immense talent fut reconnu.

Au travers de ses œuvres, il réussit à montrer qu’il s’amuse à jouer avec l’imaginaire, dosant savamment fantasy et réalité, mettant le lecteur en abime et l’invitant à jouer un grand rôle dans ses histoires, à commencer par l’exemple de son œuvre la plus connue à ce jour, L’Histoire sans Fin. N’ayant jamais arrêté d’écrire, c’est finalement le 28 août 1995 qu’il meurt à Stuttgart d’un cancer de l’estomac.

A VOIR
Le Site officiel de Michael ENDE
« Michael ENDE », dans COLBY Vineta (éd.), World Authors 1980 – 1985, The H.W. Wilson Company, New York, 1991
HAASE Donald P., « Michael ENDE », dans Wolfgang D. ELFE and James HARDIN (éd.), Dictionary of Literary Biography: Contemporary German Fiction Writers, Série II, Vol. 75 , Detroit, 1988
BOCCARIUS Peter, Michael Ende: Der Anfang der Geschichte, Munich, 1990
ENDE Michael, Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotive, Bayard Jeunesse, 2004 (version originale parue en 1960 sous le titre Jim Knopf und Lukas der Lokomotivführer).
ENDE Michael, Jim Bouton et les Terribles 13, Bayard Jeunesse, 2005 (version originale parue en 1962 sous le titre Jim Knopf und die Wilde 13).
ENDE Michael, Momo, Didier, 2003 (version originale parue en 1972).
ENDE Michael, Le Miroir dans le miroir, Belfond, 1998, (version originale parue en 1984 sous le titre Der Spiegel im Spiegel).
ENDE Michael, L’Histoire sans Fin, LGF - Livre de Poche, 2008 , (version originale parue en 1979 sous le titre Die unendliche Geschichte).
ENDE Michael, La soupière et la cuillère, Pocket, 1998 (version originale parue en 1996 sous le titre Die Geschichte von der Schüssel und vom Löffel).
HILBUN Janet, « Michael ENDE », dans BERNICE E., CULLINAN et G.PERSO Diane (éd.), The Continuum Encyclopedia of Children's Literature, New York, 2001.
« Michael ENDE », dans SENICK Gerard J. (éd.), Children’s Literature Review # 14, Detroit, 1988


A noter que Momo a été adapté pour le cinéma en 1986 par Johannes SCHAAF, et L’Histoire sans Fin en 1984 par Wolgang PETERSEN.

0 commentaires: